Lisée contre vents et marées

Malgré les derniers sondages qui placent son parti troisième en plus de ne rallier qu’une minorité en tant que futur premier ministre, le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, se dit convaincu que les dix prochains mois ressembleront à sa dernière course à la direction du PQ.

Le 8 octobre 2016, contre toute attente, M. Lisée a obtenu 50,63% des voix au terme de deux tours de scrutin, devenant ainsi le neuvième chef du Parti québécois. Depuis lors, le «chemin des victoires» auquel faisait allusion le nouveau chef est parsemé d’embûches qui semblent difficilement surmontables.

Or, contre vents et marées, Jean-François Lisée demeure imperturbable: «Ça fait partie de mon vécu politique, de sortir la difficulté et de monter. Si je n’avais pas la conviction que ce qu’on propose pour les Québécois est au diapason aux besoins et que ce que proposent nos adversaires est vraiment mauvais, je serais moins confiant que je le suis.»

L’ancien stratège des premiers ministres Jacques Parizeau et Lucien Bouchard et chef de l’opposition officielle s’engage, advenant la victoire de son parti en octobre 2018, à «redonner de la fierté à la nation» sur les questions de la langue et de laïcité, à poursuivre le virage vert du Québec et à redonner aux Québécois confiance en leurs services publics. Reste à voir s’il parviendra à réaliser son rêve ou s’il devra emprunter la «sortie de secours»!

Henri Marineau, Québec