Selon Brigitte Dubé, cofondatrice de la Coalition de parents d'enfants à besoins particuliers, le nombre d'enfants «laissés pour compte» dans les écoles explose. 

Lire entre les lignes

Parents d'enfants d'âge scolaire, il faut lire entre les lignes.
Je suis un simple parent et mes enfants ne sont pas en difficulté, dieu soit loué! Égoïstement, je me trouvais chanceux de ne pas à vivre les problèmes que les coupes vont provoquer dans l'éducation. Je viens de réaliser à quel point je ne voyais pas plus loin que mon nez. Le ministre de l'Éducation vient de dire que c'est un moment mal choisi de faire l'ajout de sommes publiques supplémentaires dans le soutien aux élèves en difficulté compte tenu du contexte budgétaire actuel. [...] Malgré que mes enfants ne soient pas en difficultés, il viendra que le temps manquera aux professeurs d'offrir un enseignement de qualité aux élèves puisqu'ils auront de moins en moins d'aide pour les enfants en troubles d'apprentissage. 
Tous les enfants de toutes les écoles vont écoper de cette gestion avec si peu de vision. Tout à coup, j'ai un peu honte de moi d'avoir senti que je ne serais pas touché par ces coupes, mais j'ai surtout honte de mon ministre avec un doctorat en philosophie qui doit savoir ces choses. Mais que ce passe-t-il dans le monde de l'éducation! Sommes-nous en train de sacrifier une génération?
Paul Lafrance
Québec