L'instinct du boxeur

Il y a de l'instinct de boxeur chez Justin Trudeau ayant déjà livré combat au sénateur Brazeau. C'est le prolongement de la fougue verbale du politicien désirant être plus persuasif...
Il y a du Pierre Elliot chez le jeune premier ministre ayant bravé un foule houleuse lors d'une parade de la Saint-Jean-Baptiste. C'est du Trudeau authentique, spectaculaire. Une dimension sportive qui séduit. L'incident taxé de violence aux femmes ajoute du dramatique à la bousculade. L'indignation au paroxysme oeuvre d'une opposition en mal de visibilité.
On a en mémoire Jean Charest en maudit après Agnès Maltais; on pouvait lire sur ses lèvres des paroles liturgiques... La démocratie dérape quelques fois pour pimenter la routine parlementaire. En d'autres lieux la claque sur la gueule est plus fréquente. Elle illustre la limite de la dignité parlementaire. Justin ne fait pas seulement que sourire...
Douglas Beauchamp
Québec