La banderole portant la mention «Réfugiés non merci!»

L'incompréhension de la race humaine

À vous, qui avez créé cette banderole, je ne peux passer sous silence vos talents de confectionneur; vous y avez investi temps, argent, vous l'avez conceptualisé, cela a dû prendre des heures, voire des jours!
En cousant, dans vos temps libres, peut-être le soir, en mettant toutes ces heures, vous avez pensé quoi? Vous étiez heureux de confectionner, à chaque maille, à chaque coup de ciseau, de l'intolérance, de la haine, et du mépris?
Est-ce que, pendant que vous achetiez ce tissu, il vous est venu en tête que vous pourriez à la place confectionner des vêtements pour les quelque 500 migrants qui vont trouver refuge à Québec dans les prochains mois?
Vous avez bravé le vent de novembre très tôt le matin. Ces personnes bravent les bombes, dans un vent glacial qu'on appelle la guerre.
Vous êtes dans l'incompréhension de votre propre race: l'humain.
Jacinthe Girard, Québec