À la sortie de la salle d'audience pour la pause du midi, Lise Thibault s'est arrêtée pour la première fois pour donner une entrevue aux médias.

Limites à l'ignorance

L'ancienne lieutenante-gouverneure du Québec Lise Thibault se choque et veut laver sa réputation qui s'est détériorée depuis 2009. Elle a mentionné aux journalistes avoir été honnête toute sa vie et n'avoir jamais volé personne.
Même si je consens avec le fait qu'elle pouvait être en fonction 24 heures sur 24 compte tenu de son rôle de représentante de la reine, il y a des limites à ne pas franchir. L'ancienne lieutenante-gouverneure n'avait aucun compte à rendre et recevait plus d'un million de dollars par année (salaire de 110 000 $, allocation fédérale de 147 000 $ et allocation provinciale de 858 000 $).
Dans le cadre de ses fonctions, elle menait un train de vie somptueux de dépenses extravagantes avec l'argent des contribuables. D'ailleurs, les vérificateurs généraux du Québec et du Canada avaient reproché à la septuagénaire des dépenses injustifiées de 700 000 $ étalées sur 10 ans. Le problème n'est pas l'exercice de ses fonctions, mais la désinvolture outrancière de ses dépenses.
Je comprends que la fonction oblige, mais de là à se payer une chambre au Ritz-Carlton de Montréal à 1005 $ pour une nuit, un déjeuner au Sheraton Montréal à 570 $ avec notre argent, il y a des limites.
Jocelyn Boily, Québec