Selon nos informations, la chaîne hôtelière Loews a conclu une entente avec un important investisseur pour la vente de l'hôtel Le Concorde, composé de 405 chambres réparties sur 26 étages.

L'hôtel Le Concorde - vos réactions

Wô les moteurs!
Wô les moteurs!
Étonnant quand même ce concert d'approbation unanime de gens des milieux politiques, journalistiques et professionnels en faveur de la transformation du Loews Le Concorde en logements pour joyeux aînés, alors que tous s'entendent, également fort unanimement, pour regretter que l'immeuble ne puisse conserver sa vocation première et toute naturelle d'hôtel haut de gamme, sur une rue haut de gamme, qu'on s'efforce depuis 20 ans de rendre toujours plus belle et plus festive!
Avons-nous oublié l'épisode du Capitole? Ce bâtiment a été abandonné à son sort il y a 30 ans par Famous Players, son propriétaire qui délocalisait alors ses cinémas vers les banlieues. Il est resté inoccupé pendant de nombreuses années, soumis à des actes de vandalisme qui ont plusieurs fois failli le faire disparaître dans les flammes. Des propositions pour en faire un immueble de bureaux, une salle d'exposition, un centre de conférences et quoi d'autre encore ont été déposées. Heureusement, on le voit bien aujourd'hui, patience et longueur de temps ont permis que l'édifice retrouve sa vocation première et vienne réanimer d'une vie nouvelle une place d'Youville à la dérive qui a accueilli depuis un Palais Montcalm lui aussi renouvelé et lumineux, et bientôt - il faut le souhaiter - le Diamant de Robert Lepage.
Faut-il se précipiter alors pour changer le zonage de la Grande Allée afin que les entreprises Savoie puissent s'emparer, pour l'endormir à jamais, de ce que François Bourque appelle un «patrimoine» et qu'on pourrait aussi bien nommer un trésor?
Allons, mesdames et messieurs les décideurs, un peu de patience et surtout peut-être, un peu de vision et de sens de l'entrepreneurariat! Il faut encourager les forces du milieu à se regrouper et les accompagner afin qu'elles puissent trouver à cet immeuble, devenu emblématique, un héritier qui sera en mesure de lui redonner son lustre et de lui permettre de continuer à soutenir une activité touristique qui est l'un des puissants moteurs de la vitalité économique de notre belle ville.
Entre-temps, il faut absolument exiger que son restaurant tournant, l'Astral, fasse au moins une révolution par mois afin que ses moteurs et leurs engrenages ne s'enlisent pas dans leur rouille.
Michel Bonnette, Québec
------------
Le Concorde, pour qui?
D'une part, il semble que l'hôtel Le Concorde ne soit plus rentable. Si c'est le cas, il faut lui trouver une nouvelle vocation. D'autre part, nous souhaitons densifier le centre-ville. Donc, la conversion du Concorde en logements serait peut-être une bonne idée. Si personne ne présente de projets intéressants pour le Concorde, allons-y pour du logement, mais du logement disponible à tous. Pas du logement réservé aux aînés. L'acquéreur répète qu'il projette d'ouvrir une résidence pour aînés autonomes, sans marchette, ni béquilles, ni poussette, ni rien. Alors, pourquoi préciser que ce serait une résidence pour aînés au lieu de dire que des logements seraient mis en location dans le Concorde à toute personne intéressée et admissible? Les nouveaux occupants seraient des vieux, des jeunes, des beaux, des moins beaux, des travailleurs, des retraités, des étudiants, des professeurs, etc. Ainsi, les aînés pourraient continuer à vivre une vie normale dans un voisinage représentatif d'une société normale, sans regroupement pour constituer un groupe à part. Pourquoi la Ville autoriserait-elle un promoteur en particulier, intéressé à mettre le grappin sur des aînés bien fortunés?
Yvon Dubuc, Québec
------------
La vraie raison est...
Tout ce tapage à propos des aînés logeant sur la Grande-Allée trouve sa réponse si nous interrogeons l'éthique de vie humaine et fraternelle. Un constat flagrant en ressort clairement: le profit personnel prédomine sur les qualités d'humanité qui devrait être priorisée normalement. Pourquoi faire 56 détours et patiner autour de la vraie raison?
Gilles Clément Fortin, Beaupré
------------
De l'âgisme, certainement!
Je crois que la montée de bouclier des commerçants de la Grande Allée à l'ouverture d'une résidence pour aînés à l'hôtel Le Concorde représente vraiment de l'âgisme. On semble voir les personnes âgées comme des gens qui sont tous sur le même moule, soit des gens tranquilles, qui n'apprécient pas les sorties à l'extérieur et qui ne toléreront pas le bruit de ce quartier où se déroulent bien des événements festifs de la ville.
Ces personnes n'ont jamais voyagé avec des personnes âgées. Je l'ai déjà fait, il y a une dizaine d'années. Plusieurs sont difficiles à suivre. Même si elles sont beaucoup plus âgées, elles ont beaucoup d'énergie et d'entrain, elles ont envie d'explorer et ne s'en privent pas.
Il y a eu comparaison avec l'emplacement du Red Bull Crashed Ice et les protestations des résidants du Vieux-Québec. Ce qu'on oublie ici par cette comparaison, c'est que ces résidants ne sont pas nécessairement tous des personnes âgées, et que cet événement s'est probablement installé après leur emménagement dans le quartier. Ce ne serait pas le cas des personnes âgées qui pourraient décider d'aller vivre au Concorde ainsi transformé.
Le problème avec le Vieux-Québec provient sans doute davantage du fait qu'on y concentre une grande majorité d'événements majeurs pour la ville tout en négligeant le fait qu'il s'agit aussi d'un milieu de vie. Est-ce qu'une répartition de ces événements qui seraient mieux partagés entre les quartiers de la ville pourrait représenter une voie de solution aux protestations de résidants? C'est fort possible.
Nicole Moreau, Québec
------------
Pas de l'âgisme
Depuis quelques jours, je lis les commentaires sur la réticence des gens à l'ouverture d'une résidence de personnes du troisième âge au Concorde. On aime croire que c'est par âgisme que les gens s'y opposent. Je n'en suis pas certain. Car moi également, je crois que c'est une mauvaise idée et je ne déteste pas les personnes âgées, ayant moi-même 60 ans.
Mais l'humain étant ce qu'il est, je crois que les gens loueront des appartements en disant «non, non, le bruit ne me dérangera pas», mais dans un ou deux ans, on aura des protestations à propos des activités de la Grande Allée et des plaines parce qu'ils ne voudront plus tolérer ce bruit. Ils demanderont au maire de le faire cesser. De là, la peur, je crois, des commerçants et des promoteurs de spectacle sur les plaines. Car cette section de la ville est le coin spectacle et night club.
On a connu ça avec le Red Bull Crashed Ice, on a connu ça avec des usines, des aéroports, etc.
Donc avant de crier à la discrimination, réfléchissons à long terme sur l'impact que cela peut avoir autant sur les résidants que sur les commerçants, cette section de la ville ayant une vocation touristique et festive.
Daniel Roberge, Lévis
------------
De l'âgisme
Le joyau hôtelier de la Grande Allée, inauguré le 1er avril 1974, avec ses 406 chambres et son restaurant tournant situé à 540 pieds d'altitude, ne faisait plus ses frais dans une industrie en pleine consolidation au Québec. Ses futurs propriétaires demandent à la Ville un changement de zonage afin de transformer le bâtiment en résidence pour personnes âgées.
Il n'en fallait pas plus pour que certains sbires de la Grande Allée aillent au front et fassent de l'âgisme en mettant en doute la compatibilité de cette clientèle avec les activités parfois bruyantes et animées de la Grande Allée. De toute façon aucune chaîne hôtelière n'a levé la main pour acquérir l'hôtel et la responsable des communications de Loews Hotels, Sarah Murov, maintient que Le Concorde fermera définitivement ses portes le 12 février à minuit.
Les Résidences Soleil est une entreprise familiale oeuvrant dans le domaine des résidences pour personnes retraitées depuis plus de 20 ans. D'ailleurs le Groupe a fait l'acquisition de l'ancien Hôtel Crown Plaza à Montréal, afin de le transformer en Résidence Soleil et personne n'a crié au meurtre à Montréal.
Jocelyn Boily, Québec
------------
Pourquoi pas un casino?
Pour satisfaire les propriétaires des commerces de la Grande Allée, je propose que l'ex-hôtel Le Concorde soit transformé en casino. De cette façon, le Ludoplex d'Expocité serait installé en haute-ville et le bâtiment garderait sa vocation d'hôtel et de centre d'assemblées pour les mariages, les bals de finissants, etc. Il ne reste qu'à la société immobilière des casinos Casiloc de s'en porter acquéreur. Les choses simples ne sont pas toujours les plus populaires.
Rémi Grenier, Québec
------------
La querelle des anciens et des modernes
La transformation de l'hôtel Loews le Concorde en appartements pour retraités suscite un tollé de protestations de la part de certains commerçants de la Grande Allée qui invoquent l'argument de l'âge de ces futurs résidents dans un milieu de festivités nocturnes, alléguant qu'ils se plaindront du bruit inhérent à ce type d'activités. Pourtant, l'accès au Concorde n'était pas interdit aux 65 ans et plus, et, à ce que je sache, personne ne s'en plaignait... Pourquoi alors, à partir du moment où de futurs résidents âgés décideraient de s'installer dans cet immeuble, leur présence deviendrait-elle indésirable? Une attitude méprisante de la part de ces dénigreurs des personnes âgées qui, faut-il le rappeler, sont des contribuables honnêtes qui aspirent encore, malgré leur «âge avancé», à une vie sociale enjouée. Une levée de boucliers qui prend des allures de «querelle des anciens et des modernes» dans une ville où la population devient de plus en plus vieillissante... sans être moins digne de respect pour autant!
Henri Marineau, Québec
------------
Pas une mauvaise chose
Le Concorde et les Résidences Soleil font la une ces jours-ci. On entend les commerçants de la Grande Allée se plaindre du futur établissement et trouver toutes sortes de désavantages à cette nouvelle clientèle de vieilles gens. Je crois que les plus à plaindre seront ceux qui iront rester là au début, car ils feront face à une certaine animosité. Mais si le projet se concrétise, l'antagonisme fera rapidement place à une cohabitation plus agréable, du moins je le crois. Car il est probable que le nouveau Concorde abrite une pharmacie et un dépanneur, pourquoi pas? Et puis, les personnes du Concorde Soleil seront près des Plaines dans un bel environnement et pourront même faire entendre de vive voix leurs doléances aux parlementaires qui oeuvrent juste à côté. Finalement, ce ne sera pas mauvais d'augmenter un peu la moyenne d'âge dans le coin!
Michel Laverdière, Québec
------------
Habiter au Concorde à 82 ans et à 71 ans
Ce sont nos âges respectifs mon mari et moi. Nous avons eu maisons, condo, et nous sommes en logement dans une résidence de luxe non considérée comme résidence pour personnes âgées. Ce que je demanderais au futur proprio du Concorde : y aura-t-il des balcons (ce dont je doute)? Est-ce que les fenêtres pourront s'ouvrir? Y aura-t-il un système de climatisation centrale? Le stationnement intérieur sera-t-il réservé aux locataires ou ouvert au public? Y aura-t-il des services au rez-de-chaussée (clinique médicale, dépanneur, coiffure, etc.)? Est-ce que la piscine et le restaurant tournant seront exclusifs aux résidents? Je crois que nous profiterions de la proximité des plaines pour prendre l'air et se tenir à l'intérieur quand le bruit nous incommoderait. Je crois que nous profiterions de la proximité des restaurants que nous fréquentons déjà. Je vais déjà sur la Grande-Allée avec mes deux cannes et les gens sont très respectueux. Je suis une des rares personnes dans le complexe où nous demeurons à avoir besoin d'aide à la marche bien que nous ne soyons pas dans une résidence pour personnes âgées. Il serait intéressant de demander l'avis des personnes qui sont déjà dans des résidences pour personnes âgées. Présentement, ce sont les groupes d'intérêt qui se prononcent, pas les personnes concernées.
Jacqueline St-Cyr, Québec