Philippe Couillard et Sam Hamad lors du dernier remaniement ministériel

Lettre à M. Philippe Couillard

Nulle envie pour moi de condamner M. Hamad avant qu'il ne soit reconnu coupable. Tout le monde est innocent jusqu'à preuve du contraire, M. Hamad le premier.
Mais, si nous ne sommes plus en période d'austérité et qu'il conserve son salaire et sa limousine sans faire son travail de ministre, je ne vois pas où est la rigueur budgétaire.
Marc Lebel, Québec