Félix Leclerc

Lettre à Félix Leclerc

On souligne cette année le 100e anniversaire de votre naissance. Rien de plus légitime et de plus normal. Donc, vous auriez eu 100 ans le 2 août 2014. Pour moi et pour bien des gens, vous êtes toujours vivant dans l'espace et dans le temps. Avec votre souffle offert à tous les vents et votre guitare de conquérant, vous êtes toujours enraciné comme un arbre : les bras nus et le front dans la lumière. Il est vrai que vous cultiviez l'amour du peuple québécois dans les jardins de l'île d'Orléans. Plus qu'un symbole, vous êtes comme une âme chaleureuse qui nous accompagne et qui nous montre les petits chemins de traverse qui nous mènent à la rivière, là où les crapauds chantent la liberté. Le bonheur n'est jamais très loin avec vous, Félix. Je voudrais vous remercier pour le legs immense que vous nous avez laissé. Toutes vos chansons, bien sûr, mais aussi vos romans, vos pièces de théâtre, vos maximes. Que dire de votre fameux Calepin d'un flâneur? Merci pour votre amour de la langue française et pour votre amour du Québec. Merci pour l'espoir! Merci pour la grandeur!
On souligne cette année le 100e anniversaire de votre naissance. Rien de plus légitime et de plus normal. Donc, vous auriez eu 100 ans le 2 août 2014. Pour moi et pour bien des gens, vous êtes toujours vivant dans l'espace et dans le temps. Avec votre souffle offert à tous les vents et votre guitare de conquérant, vous êtes toujours enraciné comme un arbre : les bras nus et le front dans la lumière. Il est vrai que vous cultiviez l'amour du peuple québécois dans les jardins de l'île d'Orléans. Plus qu'un symbole, vous êtes comme une âme chaleureuse qui nous accompagne et qui nous montre les petits chemins de traverse qui nous mènent à la rivière, là où les crapauds chantent la liberté. Le bonheur n'est jamais très loin avec vous, Félix. Je voudrais vous remercier pour le legs immense que vous nous avez laissé. Toutes vos chansons, bien sûr, mais aussi vos romans, vos pièces de théâtre, vos maximes. Que dire de votre fameux Calepin d'un flâneur? Merci pour votre amour de la langue française et pour votre amour du Québec. Merci pour l'espoir! Merci pour la grandeur!
Yvan Giguère, fondateur de la Journée de l'Hymne au printemps
Saguenay