Lettre à Catherine Dorion

Décidément, on peut affirmer que vous n’avez certainement pas l’art de vous faire discrète et de vous faire oublier. Car une polémique n’attend pas l’autre.

Un geste, une façon de s’habiller et, surtout, une parole ou un message de trop sur les réseaux sociaux de votre part se transforment rapidement en mini-crise et certainement en polémique. Étrange que l’on n’entende à peu près pas parler vos collègues de QS… de la mauvaise façon. Ces collègues interviennent de la bonne façon, souvent «dans l’ombre», avec jugement, sans geste d’éclat et avec tout autant d’efficacité auprès de leurs commettants. Mme la députée de Sherbrooke, Christine Labrie, en est un précieux exemple. Vous inspirer de vos collègues de QS serait sans doute une excellente idée. Une excellente idée aussi serait de vous faire oublier durant la période des Fêtes et même un peu au-delà. Ce serait très, très apprécié. Un député de l’Assemblée nationale doit être un exemple pour le citoyen, être doté d’un bon jugement, avoir de la classe et agir en conséquence. Il est de mon droit de m’interroger si vous possédez toutes ces qualités.

Claude Bergeron, Québec