Lettre à Alexandre

Je veux prendre le temps de te dire que j’ai apprécié le contenu de ta lettre que tu as lue cette semaine devant le juge Huot. Je crois que ta demande de pardon est très sincère. Tu regrettes entièrement le mal qui s’est produit le 29 janvier 2017 à la Grande Mosquée de Québec et tu reconnais ta pleine culpabilité devant ces gestes.

Je crois également que le vrai Alexandre se dévoile lorsque tu écris à la fin de ta lettre :

«Si au moins en plaidant coupable je peux faire un peu de bien dans tout ça, alors, ça sera déjà ça de fait.»

Je veux donc dire à toi et à tes parents qui te manifestent malgré l’épreuve leur amour indéfectible, ce que je porte dans le cœur. Il y a des personnes qui prient pour toi et ta famille sans oublier les victimes et leurs familles, dans des monastères, dans des communautés religieuses ou ailleurs qui n’ont pas aimé les gestes que tu as posés, mais qui font la différence entre toi et tes actions.

Donc, je veux que tu saches que tu es aimé et je te souhaite à toi et tes parents bon courage.

Jean-Pierre Lefebvre, Québec