La Ville de Québec a expressément demandé au CN de refaire le pont ferroviaire qui longe la rue Soumande, au-dessus de l'autoroute Laurentienne, près du nouvel amphithéâtre. Un renfort est visible en direction sud.

Les vrais perdants...

Le CN dépensera cette année le milliard de dollars de ses profits qu'il lui restera après entretien de ses infrastructures et dividendes pour augmenter ses activités.
Selon plusieurs, cette somme serait mieux employée pour améliorer l'esthétique de ses infrastructures au pays. Or, si les marchandises ne passent pas par le train, elles devront passer par les routes, d'où ultimement plus de nids de poules. Ce qui, si les maires ne sont pas intéressés à investir pour les boucher, forcera les citoyens à faire réparer le dessous de leur auto.
Seront-nous gagnants à ce petit jeu? Peu probable. Comme d'habitude, le slogan politique «quelqu'un d'autre paiera» veut dire : «Je paierai, et même plus cher, même si ce n'est pas de la même manière.»