Les vases communicants

L'industrie du médicament générique a consenti des économies appréciables devant les menaces du ministre Barette. L'industrie pharmaceutique est un petit monde puissant, tissé serré, et obéissant à ses actionnaires en premier lieu. Elle n'oublie jamais ce que la main droite perd de la main gauche.
Les économies sur les médicaments génériques pourraient bien être compensées par une augmentation du prix des médicaments novateurs ou brevetés. Si cette entente a su provoquer un sourire de 300 millions $ du ministre Barette, il est bien possible qu'elle génère des grimaces des consommateurs incessamment.
Richard Gagné, Ste-Pétronille