Les pédagogues de la démocratie

Témoins un peu confus de toute cette activité politique dont les acteurs alimentent avec leur style et leur point de vue l’orientation, nous avons besoin d’éclairage pour en saisir leur message et demeurer en alerte.

C’est le rôle du journaliste sachant lire et décoder le grand jeu démocratique se déroulant aves passion et stratégie astucieuse. Mettre en lumière la pertinence des idées exprimées, en préciser clairement les nuances, les évaluer rigoureusement, les corriger, les vulgariser, bien informer le monde ordinaire. On peut parler d’un rôle pédagogique exploitant une méthodologie orientée sur une information aux vastes perspectives enrichissantes. Être au courant des grands problèmes de l’heure, en cerner l’essence par une démarche pointue reflétant des analyses exhaustives, fruit d’un journalisme de grande qualité; c’est, en quelque sorte, de la pédagogie qui dépasse l’école et se prolonge dans l’apprentissage de la démocratie.  Dans un contexte de survie de la presse écrite, il y a urgence d’éradiquer la menace d’une information mécanique, anonyme, peu soucieuse d’objectivité véritable.

Douglas Beauchamp, Québec