«Où est le droit à l'intimité quand une personne âgée vit 24 heures par jour à quatre dans une chambre?» demande le président du comité des usagers du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) de Sept-Îles, Michel Roy.

Les oubliés de la loi 20

Au Dr Barrette,
Je vous félicite d'avoir eu l'audace de présenter votre projet de loi 20. Je suis convaincu qu'il résoudra une bonne partie du déficit budgétaire du Québec.
Toutefois il me semble que toute une catégorie de citoyens du Québec est ignorée dans votre cheminement. Ce sont les personnes âgées ou avec une problématique de santé très lourde.
Il y aurait lieu afin de maintenir l'objectif de déficit zéro d'ajouter un article à votre projet de loi: «Toute personne présentant un déficit de santé très important ou encore âgée de plus de 65 ans devrait être éliminée».
Je serais disponible pour être cette première personne, car j'aurai en avril 72 ans. Pour mon épouse, la nature s'en est chargé en juillet. Elle est décédée d'un cancer du cerveau à l'âge de 69 ans et neuf mois.
Jacques Béland, Scott