Les terrains de Rabaska en bordure du fleuve Saint-Laurent, à Lévis, ne sont pas à vendre.

Les libéraux grugent la Loi sur la protection du territoire agricole

On apprend que l'article 185 du projet de loi 122 sur le pouvoir municipal déposé par le ministre Martin Coiteux permet au gouvernement de faire fi de la Loi sur la protection du territoire agricole.
Cette loi phare du gouvernement du Parti québécois alors dirigé par René Lévesque et parrainée par nul autre que Jean Garon, le meilleur ministre de l'Agriculture que le Québec moderne ait connu, n'a jamais été digérée par le Parti libéral du Québec et les divers gouvernements libéraux qui se sont succédé.
On n'a qu'à penser au projet du port méthanier Rabaska et au trajet de l'autoroute 30, alors que la Commission du territoire agricole a été littéralement tassée.
La Cour suprême du Canada s'est occupée de faire un gruyère de la loi 101, le Parti libéral du Québec s'occupe avec succès de faire de même avec la Loi sur la protection du territoire agricole du Québec. Triste et décevant pour un premier ministre élu dans une circonscription rurale.
Richard GagnéSainte-Pétronille