Les cyclistes et le respect de la loi

Les cyclistes réclament une zone réservée en bordure de rue pour eux seulement. Sur la rive-sud (Saint-Romuald), la rue du Sault est très populaire auprès des cyclistes car cette piste cyclable mène jusqu'à Lévis. Je passe à cette intersection deux fois par jour depuis 16 ans pour aller à mon travail et revenir à la maison. Régulièrement, des policiers y sont postés et remettent des billets d'infraction aux automobilistes ne respectant pas le stop.
Depuis 2001, je n'ai jamais vu un policier remettre une infraction à un cycliste «brûlant» le dit stop
Une seule fois, durant toute cette période, j'ai vu un cycliste faire un arrêt complet. J'ai voulu le féliciter de son geste et j'ai eu droit à une pluie d'insultes.
Je viens d'aller mesurer la largeur de la rue à cet endroit et j'ai mesuré 25 pieds, 4 pouces. Si vous enlevez les deux bandes de cinq pieds demandées par les cyclistes, il ne reste que 15 pieds, 4 pouces. Au mieux, deux autobus ne peuvent alors se croiser sans que leurs miroirs se frappent. 
Respecter les cyclistes est bien vu ces jours-ci, mais est-ce que ceux-ci pourraient d'abord respecter eux-mêmes la loi?
Daniel Dubuc, Lévis
***
Gala Artis : innovez svp
Quel gala ennuyant, avec ses remises de statuettes prévisibles. Il est vrai que ce gala est le résultat du vote du public, mais la formule ne devrait-elle pas être changée? Le Québec est bourré d'artistes, de comédiens talentueux qui ont fait la joie des téléspectateurs. Malheureusement, les trophées sont remis d'année en année aux mêmes personnes ayant reçu souvent plusieurs statuettes.
Les personnes qui étaient en lice méritaient plus qu'une mention. Pourquoi ne pas leur attribuer des trophées pour les deuxième, troisième, quatrième ou cinquième places? Par exemple, la série District 31 a été adorée par des centaines d'auditeurs et a dépassé toutes les attentes. Je suis contente pour Guylaine Tremblay, bien qu'elle n'a pas eu une présence à la télévision aussi grande que par les années passées, mais quand on est rendu à la 21e statuette, ça devient presque gênant par rapport aux autres dans la même catégorie. Il est grandement temps d'innover...
Monique Fiset Robert, Lévis