Les constructeurs peuvent, mais ont peur

En réaction à l’éditorial «Encore combien de décès?» publié le samedi 7 juillet

Les ingénieurs et autres bricoleurs sont parfaitement capables de fabriquer un système [qui alerterait les parents qu’un enfant se trouve sur le siège arrière]. Je suis même quasi certain qu’ils en ont des douzaines dans leurs tiroirs. Ce qui empêche sa mise en application, ce sont les avocats des constructeurs automobiles qui craignent les poursuites en cas de dysfonctionnement réel ou allégué de ces machins, particulièrement aux É.-U.

Daniel Lamarre