Les conflits d'intérêts

Les vrais conflits d'intérêts en politique n'existent que dans des faits accomplis. En effet, tous les politiciens sont en conflit d'intérêts potentiel; en plus d'être membres d'un parti, ils sont aussi membres soit d'un ordre professionnel ou d'une ou plusieurs autres organisations qu'ils peuvent avoir intérêt à privilégier aux dépens de l'intérêt commun.
Par exemple, les médecins qui dirigent le gouvernement actuel ont privilégié les médecins aux dépens d'autres salariés de l'État. Leur gouvernement a trouvé de l'argent pour augmenter les salaires des médecins afin de les rendre comparables à ceux des médecins de l'Ontario, mais il ne trouve plus d'argent pour les autres groupes professionnels.
Les professeurs ainsi que les ingénieurs et les informaticiens, pour ne donner que ces exemples, sont aussi très importants si on veut améliorer l'éducation, d'une part, ainsi que la compétence en génie et en informatique pour prévenir la collusion et la corruption que l'on connaît au sein des ministères, d'autre part. Ils insistent sur le conflit d'intérêts potentiel éventuel de PKP pour détourner notre attention de ce conflit d'intérêts, réel celui-là. Ils retourneront à la médecine éventuellement.
Bernard Dupont, Québec