Les CHSLD au banc des accusés

J’ai toujours éprouvé un profond malaise devant les plaintes répétées depuis des années eu égard à la maltraitance des personnes âgées vulnérables dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD).

Eh bien, une lumière vient de jaillir au bout du tunnel. En effet, le juge Donald Bisson, de la Cour supérieure, a autorisé une action collective contre des CHSLD du Québec relativement à des allégations de mauvaises conditions de séjour de leurs résidents, qui ne recevraient pas les soins et les services auxquels ils ont droit.

À cet effet, le principal témoin dans cette cause, Daniel Pilote, allègue notamment que les préposés de son CHSLD sont débordés et surmenés, ce qui a un impact sur la qualité des soins qu’il reçoit. Il se dit victime d’erreurs médicales, soutient que sa médication est souvent mal gérée et qu’il vit avec l’anxiété que le personnel inexpérimenté ne sache pas quoi faire avec son équipement respiratoire en cas d’urgence.

Le gouvernement Legault se targue sur toutes les tribunes d’avoir des surplus faramineux inattendus… Peut-être pourrait-il ouvrir ses goussets pour dégager les sommes nécessaires à l’embauche de nouveau personnel et ainsi permettre aux résidents des CHSLD de bénéficier des soins nécessaires à une qualité de vie respectant leur dignité humaine.

Henri Marineau
Québec