Les cadres de l'Université du Québec doivent rembourser

Lettre à Hélène David, ministre responsable de l'Enseignement supérieur
La journaliste Élizabeth Fleury rapportait, vendredi dernier, ce que la vérificatrice générale du Québec, Guylaine Leclerc, venait de rendre public: 800 000 $ ont été payés en trop à des cadres de quatre établissements de l'Université du Québec de 2010-2011 à 2014-2015.
En assumant que cette information soit fondée, vous comprendrez que les citoyens ne peuvent qu'être dégoûtés de la négligence et de l'irresponsabilité des gestionnaires qui ont accordé des rémunérations supérieures à ce que la loi autorisait.
Comme les dirigeants des établissements concernés sont désignés par le gouvernement du Québec, il aurait été normal que ce dernier s'attende à ce que ces personnes soient pleinement responsables et surtout quand il s'agit de respecter la loi qui encadre leur propre gestion.
Face à un tel écart de conduite, votre gouvernement n'a pas d'autre choix que d'exiger le remboursement des sommes versées en trop et de sanctionner les dirigeants qui ne méritent pas la confiance que l'État leur a accordée.
André Demers
Québec