Les bonzes et nous

En lisant cette lettre d'appui de bonzes de l'économie de notre région au développement du Port, je suis frappé par l'angélisme de ceux et celles qui ne vivent pas quotidiennement comme nous à Limoilou les problèmes de qualité de vie et les problèmes environnementaux très concrets qui découlent de l'activité du Port.
Je me joindrai au projet de Construire ensemble un Port durable lorsque la direction du Port déposera un projet concret de correction des impacts négatifs actuels, et un projet de développement qui englobera tous les impacts négatifs de l'activité additionnelle. L'Agence fédérale a la prétention de décider pour les résidents de Québec, sans évaluer ces impacts hors propriété comme l'augmentation du nombre de camions. L'expérience passée nous a convaincus du mépris du Port pour éliminer problèmes. La poussière est toujours là...
Au Port de démontrer par des gestes concrets sa soudaine bonne foi avant toute autorisation de développement. 
Paul Crête, Québec