Le vieillir en progression

En réaction à la chronique «Si la tendance se maintient» du journaliste François Bourque, paru dans Le Soleil le 12 juillet

Le vieillir en progression progresse et impose une réflexion exhaustive. François Bourque s’y intéresse énumérant les conséquences de ce phénomène irrévocable. Une vision sociale et économique dont la prise de conscience vient tous nous chercher profondément en mettant en lumière cette temporalité omniprésente ,dérangeante qui impose des réajustements dans notre façon d’agir et de penser. 

C’est en quelque sorte, le constat d’une usure généralisée de la vie ! La saisie de cette urgence en progression qui ouvre sur la prévoyance de la finitude avec une attitude de sérénité et de lucidité. Le moteur social doit être alimenté par de la relève. 

Les exemples énumérés par M.Bourque étoffent cette réalité qui doit être sans cesse actualisée par des mesures politiques en reflétant l’importance. C’est de la vision à long terme qui doit inspirer ceux et celles qui ont le mandat de diriger.Un devoir de cohérence et de sagesse s’imprimant dans toutes les sphères de l’activité humaine.

Douglas Beauchamp
Québec