Le troisième lien: une nécessité

À moyen terme, il est plus important de construire ce troisième lien Rive-Nord-Rive-Sud que d'élargir les autoroutes. En fin de journée, à l'heure de pointe, sur la rive nord, l'élargissement d'Henri-IV et de Duplessis cause déjà des bouchons à l'entrée des ponts. Imaginons seulement un camion-citerne en flammes sur le pont Pierre-Laporte. C'est la catastrophe. Dans un cas semblable, comment orienter la circulation? Gouverner, c'est prévoir.
L'amphithéâtre a coûté cher, mais il était nécessaire. Un troisième lien coûtera cher, mais il est nécessaire.
Jean-Guy Savard, Québec