Laisser passer le temps permet aux promoteurs d'obtenir les permis de démolition qu'ils souhaitent à Québec, estime l'auteur.

Le temps, allié des développeurs

Les développeurs fortunés choisissent un emplacement stratégique, planifient la démolition d'un ou plusieurs bâtiments qui prêtent à la contestation citoyenne, gardent les immeubles vides plusieurs années et le temps venu, plaident la sécurité ou autre chose, et hop, le permis de démolition est accordé. Le projet refusé jusque-là débute avec de légères modifications. Voilà l'aménagement du territoire à Québec.
C'est le cas de l'église Saint-Coeur-de-Marie, des condos de l'hôtel Château Laurier, sur l'avenue Wilfrid-Laurier, de la maison du Général et son garage sur la même avenue. L'industrielle Alliance a abandonné après plusieurs années d'inactivité. Dans ce cas précis, le projet est passé à un autre développeur fortuné qui peut compter sur le temps comme allié dans ses projets.
Bruno Riendeau, Québec