Le téléphone, témoin du siècle

Phénomène disruptif incontestable, le téléphone intelligent, avec sa caméra, est devenu le témoin expert et incontestable du 21e siècle. Ce petit appareil que d’aucuns portent à la main comme s’il en faisait partie est devenu non seulement notre compagnon, mais le témoin de nos vies et une sorte d’archiviste spécialisé dans notre mémoire individuelle et collective.

 Devant l’appareil de justice, il s’est transformé en témoin expert et impartial des événements qui font l’objet de poursuites criminelles. Il ne ment jamais et ne transforme rien du contexte et de la séquence des événements qu’il raconte quelquefois devant les juges et devant les médias. Il n’est pas émotif, on l’écoute et on le regarde avec attention sans l’interrompre quand il parle et qu’il expose son témoignage. On ne lui pose aucune question-piège visant à miner sa crédibilité. On peut lui faire reprendre son témoignage des centaines de fois, il ne changera pas son propos d’un iota et ne donnera jamais prise à de l’intimidation ou à un interrogatoire serré de la part des procureurs. Il impose le respect! C’est le témoin universel que l’humanité attendait afin de rendre enfin une meilleure justice aux victimes de violence. Et en plus, les agresseurs ne remarquent même plus sa présence et font peu d’efforts pour se dérober de son regard, ce qui donne encore plus de sens et de pertinence à son témoignage. 

André Verville
Lévis

++

UN SILENCE PLANIFIÉ

Monsieur Trudeau a appris à se tourner la langue sept fois avant de parler de monsieur Trump et des États-Unis. Il l’a fait 42 fois pour totaliser 21 secondes d’un long silence. On voit qu’il n’est pas resté bouche bée à la question du journaliste mardi elle était attendue, elle est venue.

S’en est suivie une réponse que tout chef d’État ferait, sans aucune attaque. Le silence avait dit tout et rien. Il pouvait marquer une certaine désapprobation, un désaccord, un certain découragement mais, le silence laissant libre cours à interprétation, tout peut être évoqué. Un silence qui en dit long. Bonne réponse, monsieur Trudeau!

Richard Gagné
Sainte-Pétronille