Le parcours 7 emprunte le chemin Sainte-Foy sur presque toute sa longueur, puis la rue Saint-Jean pour se rendre dans le Vieux-Québec et la rue D'Aiguillon pour en revenir.

Le RTC et la rue d'Aiguillon

Pour la dixième fois en quatre ans, les citoyens de Saint-Jean-Baptiste sont privés des services du RTC. Il fut un temps où les autobus circulaient sur Richelieu plutôt que sur d'Aiguillon lors de travaux importants, mais depuis mai 2012, rien. Vers Sainte-Foy, le circuit 7 est tombé de 134 passages à zéro. Imaginez-vous monter les côtes pour atteindre les arrêts de remplacement sur Honoré-Mercier ou devant la caserne des pompiers rue Saint-Jean par toutes les intempéries. Pourtant, avant 8 h, après 17 h et les fins de semaine, les automobiles et des camions beaucoup plus gros qu'un autobus circulent; qu'est-ce qui empêche le RTC de fonctionner comme tout le monde? Le circuit 7 n'est pas en opération vers Gabrielle-Roy ou vers l'hôtel de ville à certaines périodes, alors pourquoi ne pas appliquer le même systême pour d'Aiguillon? Et n'essayez-pas de nous faire croire que c'est à cause d'une construction au coin d'Honoré-Mercier, c'est faux et nous en voyons les preuves tous les jours, ça passe. Messieurs du RTC, cessez de nous faire miroiter un Métrobus et donnez-nous simplement un service ordinaire.
Pour la dixième fois en quatre ans, les citoyens de Saint-Jean-Baptiste sont privés des services du RTC. Il fut un temps où les autobus circulaient sur Richelieu plutôt que sur d'Aiguillon lors de travaux importants, mais depuis mai 2012, rien. Vers Sainte-Foy, le circuit 7 est tombé de 134 passages à zéro. Imaginez-vous monter les côtes pour atteindre les arrêts de remplacement sur Honoré-Mercier ou devant la caserne des pompiers rue Saint-Jean par toutes les intempéries. Pourtant, avant 8 h, après 17 h et les fins de semaine, les automobiles et des camions beaucoup plus gros qu'un autobus circulent; qu'est-ce qui empêche le RTC de fonctionner comme tout le monde? Le circuit 7 n'est pas en opération vers Gabrielle-Roy ou vers l'hôtel de ville à certaines périodes, alors pourquoi ne pas appliquer le même systême pour d'Aiguillon? Et n'essayez-pas de nous faire croire que c'est à cause d'une construction au coin d'Honoré-Mercier, c'est faux et nous en voyons les preuves tous les jours, ça passe. Messieurs du RTC, cessez de nous faire miroiter un Métrobus et donnez-nous simplement un service ordinaire.
Julien Chevrette, Québec