Le respect de la vie

Depuis un certain temps, nos politiciens se plaisent à nous conditionner à l'effet que l'augmentation du nombre de personnes âgées aura des répercussions désastreuses sur les finances publiques. Déjà, plusieurs se sentent de trop et développent presque un sentiment de culpabilité. Le Parti québécois va à mon avis encore plus loin dans la manipulation de l'opinion publique dans sa politique Mourir dans la dignité. Les gens autour de moi approuvent qu'un acte médical pour soulager la souffrance puisse provoquer un décès prématuré. Mais ce que l'on nous présente ici est à mon sens une humanité en perte de repères ne respectant pas la valeur de la vie. Je vous rappelle que certains pays, par exemple la Suisse, ont entrouvert la porte au suicide assisté il y a un certain temps. Aujourd'hui, une personne handicapée ou souffrant de maladie mentale peut recourir au suicide assisté sans égard à l'âge. Donc transformons nos médecins, contre leur gré, en fossoyeurs de vie. Quand l'athéisme est notre nouvelle religion, on ne se surprend pas d'une telle dérive. (Et on achève bien les chevaux.)
Depuis un certain temps, nos politiciens se plaisent à nous conditionner à l'effet que l'augmentation du nombre de personnes âgées aura des répercussions désastreuses sur les finances publiques. Déjà, plusieurs se sentent de trop et développent presque un sentiment de culpabilité. Le Parti québécois va à mon avis encore plus loin dans la manipulation de l'opinion publique dans sa politique Mourir dans la dignité. Les gens autour de moi approuvent qu'un acte médical pour soulager la souffrance puisse provoquer un décès prématuré. Mais ce que l'on nous présente ici est à mon sens une humanité en perte de repères ne respectant pas la valeur de la vie. Je vous rappelle que certains pays, par exemple la Suisse, ont entrouvert la porte au suicide assisté il y a un certain temps. Aujourd'hui, une personne handicapée ou souffrant de maladie mentale peut recourir au suicide assisté sans égard à l'âge. Donc transformons nos médecins, contre leur gré, en fossoyeurs de vie. Quand l'athéisme est notre nouvelle religion, on ne se surprend pas d'une telle dérive. (Et on achève bien les chevaux.)
Germain Plourde, Métabetchouan-Lac-à-La-Croix