Le refus d'un cimetière musulman, un acte discriminatoire

Les catholiques, les protestants et les juifs, pour ne nommer que ceux-ci, ont leurs propres cimetières au Québec. Pourquoi les musulmans ne pourraient pas avoir le leur? Je ne vois aucune raison, sinon le contexte mondial actuel défavorable à tout ce qui peut se rapprocher de l'islam.
Le projet de cimetière musulman près de Québec aurait dû être pris en charge par les autorités provinciales compétentes et non laissé entre les mains du seul Conseil municipal de Saint-Apollinaire, cela me semble d'une évidence criante. La question dépasse grandement le cadre d'une petite municipalité et d'un référendum impliquant une cinquantaine de personnes! À nos hommes et femmes politiques de réparer diligemment le dégât et de contrer un acte discriminatoire.
Michel Lebel, Entrelacs