Si Le Phare du Groupe Dallaire passe la rampe, la Ville devra alors procéder à la modification de son PPU.

Le Phare: consulter la population

Refusant d'offrir une argumentation factuelle en réponse aux architectes qui s'opposent à son projet de Phare, le maire Labeaume a choisi de s'en prendre aux opposants eux-mêmes en les qualifiant de jaloux.
Invité à l'émission 24/60 de RDI le jeudi 26 février, Claude Castonguay a manifesté la nécessité, pour une administration municipale, d'avoir l'adhésion des citoyens «lorsqu'on prend des mesures importantes».
Selon lui, la «pensée autoritaire» n'a pas sa place dans le monde démocratique. Au cours de la même émission, l'architecte Pierre Thibault a souligné que la population ne peut opter raisonnablement en faveur du projet de Phare sans qu'on lui présente le pour et le contre des arguments. La sagesse était manifeste dans les paroles des deux invités.
Le maire Labeaume, qui ne s'est jamais soumis à cette façon de faire pour son projet d'amphithéâtre, aurait l'occasion de se reprendre en consultant démocratiquement la population avant de considérer un changement de zonage pour la tour Dallaire. Cela lui donnerait l'occasion de démontrer que Régis Labeaume peut endosser l'habit de maire d'une grande ville.
Jean-Marie Desgagné, Québec