La maquette de la nouvelle tour Le Phare, du Groupe Dallaire, qui comptera 65 étages et deviendra le plus haut gratte-ciel canadien à l'est de Toronto.

Le Phare: amateurisme édifiant

En ce qui a trait au projet du Phare de Québec de Michel Dallaire, j'ai vraiment un gros doute sur le sérieux de ces propositions. Où est le consensus pour les habitants? On va encore se retrouver avec une catastrophe architecturale et une ville complètement défigurée par quelques personnes en mal de reconnaissance...
Il serait raisonnable, vu l'ampleur du projet, de songer à la mise en place d'un concours architectural. Cela permet de choisir en fonction des besoins réels de la ville. Québec a une école d'architecture en son sein, alors je ne comprends pas que l'on n'utilise pas les idées certainement plus novatrices que ce que l'on vient de nous pondre.
Par ailleurs, le procédé employé pour établir ce genre de projet me laisse songeuse, étant un peu antidémocratique à mon goût, et sans concertation des architectes et des urbanistes de la Ville, qui sont à mes yeux garants d'une certaine qualité architecturale et urbanistique. D'autant qu'à l'heure actuelle, cette ville souffre d'un manque de fluidité chronique en terme de transports. Tout cela est vraiment navrant et me semble le fruit d'un amateurisme édifiant. L'argent ne doit pas tout permettre!
Bernadette Perisse
Québec