Zunera Ishaq demande le droit de porter son niqab pour prêter serment comme nouvelle citoyenne canadienne.

Le niqab: un enjeu important

Accrochés à leur conception d'un multiculturalisme tous azimuts que la population rejette massivement, le PLQ et le NPD veulent noyer le poisson en tentant de nous faire croire que le port du niqab lors de la cérémonie d'octroi de la citoyenneté canadienne est un enjeu peu important ou que ce sont les tribunaux qui devraient statuer sur cette question. Je crois au contraire que la vie en société impose des limites aux libertés individuelles, et qu'en démocratie il appartient aux élus de les définir.
Dans toutes les sociétés, il existe des rituels de passage qui marquent les étapes importantes de la vie.  L'octroi de la citoyenneté canadienne est un privilège accordé lors d'une cérémonie solennelle où le rituel protocolaire est lourd de signification et de conséquences. Or, les musulmans intégristes sont des militants qui ne sont ouverts à aucun compromis.
Si lors de cette cérémonie on permet à une femme de se définir et de se présenter clairement comme une personne endoctrinée, librement ou non, par une idéologie qui entre en conflit avec nos coutumes, notre évolution et nos valeurs, on ne peut logiquement lui imposer par la suite des restrictions à son refus de s'intégrer harmonieusement à notre société. Le contrat de son acceptation dans notre société a  été conclu et un point de non-retour a été franchi.
 
Serge Parent, Québec