Un jeune homme se tient près d'une installation de lampadaires qui reproduisent le tracé du mur de Berlin. Sur le parcours, quelques vestiges du mur sont restés debouts.

Le mur de la honte

On commémore ces jours-ci la chute du mur de Berlin et la fin du régime communiste de l'Allemagne de l'Est. Ce sont de grands événements historiques qui s'expliquent par différentes causes. Il ne faudrait pas oublier le rôle libérateur joué par la Pologne dans les années 80, avec les courageux protagonistes qu'étaient le mouvement Solidarnosc, Lech Walesa et Jean-Paul II. Sans ceux-ci, le mur de Berlin ne serait sans doute pas tombé aussi rapidement. L'humanité ne devrait jamais les oublier, comme tous ceux qui sont morts en voulant sauter ce mur de la honte. Et toujours oeuvrer pour que d'autres murs entre les hommes ne soient érigés. 
On commémore ces jours-ci la chute du mur de Berlin et la fin du régime communiste de l'Allemagne de l'Est. Ce sont de grands événements historiques qui s'expliquent par différentes causes. Il ne faudrait pas oublier le rôle libérateur joué par la Pologne dans les années 80, avec les courageux protagonistes qu'étaient le mouvement Solidarnosc, Lech Walesa et Jean-Paul II. Sans ceux-ci, le mur de Berlin ne serait sans doute pas tombé aussi rapidement. L'humanité ne devrait jamais les oublier, comme tous ceux qui sont morts en voulant sauter ce mur de la honte. Et toujours oeuvrer pour que d'autres murs entre les hommes ne soient érigés. 
Michel Lebel
Entrelacs