Le français vole bas chez Air Canada

Je ne comprends pas du tout pourquoi une compagnie comme Air Canada, de plus en plus acariâtre, se retrouve souvent au 2e rang des plaintes au commissaire des langues officielles par ses clients francophones. On semble se foutre éperdument et furieusement du service à la clientèle en français. Il faudra m'expliquer un jour pourquoi cette compagnie persiste à embaucher dans ses rangs des employés unilingues anglophones, sachant fort bien que ceux-ci auront à parler français aux clients francophones? Entre vous et moi, est-ce de la complicité, un égarement dans la logique ou bien un manque de bonne volonté, voire un «je-m'en-foutisme» total envers les clients francophones? Pendant ce temps, le francophone qui désire travailler chez Air Canada devra obligatoirement parler les deux langues officielles afin de répondre à tous les clients. Mais pourquoi les exigences de l'emploi changent-elles selon votre langue maternelle? Comme toujours, le client anglophone, contrairement au francophone, n'a pas du tout à forcer pour se faire servir dans sa langue. Oui, le français vole bas chez Air Canada!
Je ne comprends pas du tout pourquoi une compagnie comme Air Canada, de plus en plus acariâtre, se retrouve souvent au 2e rang des plaintes au commissaire des langues officielles par ses clients francophones. On semble se foutre éperdument et furieusement du service à la clientèle en français. Il faudra m'expliquer un jour pourquoi cette compagnie persiste à embaucher dans ses rangs des employés unilingues anglophones, sachant fort bien que ceux-ci auront à parler français aux clients francophones? Entre vous et moi, est-ce de la complicité, un égarement dans la logique ou bien un manque de bonne volonté, voire un «je-m'en-foutisme» total envers les clients francophones? Pendant ce temps, le francophone qui désire travailler chez Air Canada devra obligatoirement parler les deux langues officielles afin de répondre à tous les clients. Mais pourquoi les exigences de l'emploi changent-elles selon votre langue maternelle? Comme toujours, le client anglophone, contrairement au francophone, n'a pas du tout à forcer pour se faire servir dans sa langue. Oui, le français vole bas chez Air Canada!
Michel Beaumont, Québec