Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Le F.-A.-Gauthier, fiabilité demandée!

Carrefour des lecteurs
Carrefour des lecteurs
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Il n’y a pas à dire, la saga de ce bateau se poursuit encore. Mais quand donc la plaie se refermera-t-elle?

La confiance des usagers entre Matane et la Côte-Nord envers ce navire est à des profondeurs abyssales. La clientèle, une fois de plus, est encore déçue, voire même très déçue et surtout rigidement incrédule! Dans une vision optimiste, on prévoit un retour en service du F.-A.-Gauthier à la fin de février 2021, si tout va bien et sans surprise! Rien n’est moins certain! Serait-il un bateau maudit à la fiabilité peu convaincante?

La Société des traversiers du Québec (STQ), dans ses décisions, ne sait plus où donner de la tête et comment gérer son gouvernail de gestion! Imaginez, la solution du moment, un véritable prix de consolation, demeure le traversier de relève NM Saaremaa 1 qui, historiquement, possède une longue liste de problèmes et d’accidents aux abords des quais! Rien pour ramener et augmenter la confiance chez les usagers à travers des contextes inédits! Ce traversier qui fait office de parent pauvre puisqu’il est beaucoup plus petit et moins puissant, comment parviendra-t-il à bien travailler à travers les éléments hauturiers que sont la marée, les forts vents et les glaces? Un brise-glace pourrait l’escorter.

À mon sens, les trop nombreuses interruptions de service font de la vague dans l’univers politique. Ceci a pour conséquence de créer des remous administratifs et financiers, cela n’est certes pas à négliger. Vite, implorons l’aide du dieu Neptune pour une fiabilité accrue!

Michel Beaumont, Québec