Le chantier de Muskrat Falls.

Le Bloc québécois et Muskrat Falls

Il n'y a pas dix mille façons de défendre les intérêts d'Hydro-Québec et les intérêts des Québécois à la Chambre des communes, il n'y en a qu'une seule : renégocier avec les Terre-Neuviens le contrat de Churchill Falls.
Tant et aussi longtemps qu'Hydro-Québec continuera d'arnaquer les Terre-Neuviens, jamais nous n'obtiendrons la sympathie du Canada dans quelque dossier que ce soit.
Essayer d'écraser le projet de Muskrat Falls comme l'a fait aujourd'hui le Bloc québécois nous fait passer encore davantage, nous, les Québécois, comme une bande d'arnaqueurs irréductibles. Car, sous le couvert de défendre les intérêts financiers des Canadiens, le véritable intérêt du Bloc est de voir définitivement disparaître un compétiteur à Hydro-Québec.
Mais il est trop tard, cela ne se produira pas, car on finalisera bientôt la construction et la mise en service des lignes de transport qui partent directement de Churchill Falls pour se rendre à Terre-Neuve et en Nouvelle-Écosse.
La journée où le Bloc québécois réclamera de mettre fin à l'odieux contrat de Churchill Falls, ce jour-là on le respectera et on l'écoutera tant à Ottawa qu'à Washington.
Lucien Beauregard, ingénieur, Sainte-Julie