Le 1er juillet 2015, la population du Québec atteignait 8 260 000 habitants.

Le 67e anniversaire du fleurdelisé

C'est le Jour du drapeau (21 janvier). Les autorités politiques lui rendront sans doute hommage. Il fête son 67e anniversaire. Mais il a beau entamer une nouvelle année, il connaît des difficultés à l'image de la langue commune (statut et qualité), de la musique québécoise, de la littérature francophone.
Aussi ne faut-il pas se contenter des coups de chapeau et des hommages annuels. On peut demander des améliorations bien concrètes. Il y aurait lieu de hisser sur la résidence du premier ministre un fleurdelisé de plus grand format que celui qui y flotte actuellement. Les mats du complexe Marie-Guyart (boulevard René-Lévesque) sont inutilisés actuellement: l'État devrait y faire flotter ses couleurs. Une école de Limoilou (École régionale des Quatre-saisons) n'a pas de mat ni de drapeau: la Commission scolaire devrait corriger la situation.  Les citoyens pourraient aussi s'assurer que le nouvel amphithéâtre mettra les couleurs nationales à la place qui leur revient. De même, on pourrait demander au ministère chargé du rayonnement du fleurdelisé de demander aux entreprises qui vivent de la clientèle québécoise et qui profitent à l'occasion des subventions gouvernementales de le placer à l'endroit qui est le sien.
De tels petits mandats feront que le Jour du drapeau ne se limitera pas à un anniversaire. Il marquera aussi les 364 jours à venir, tant pour l'État, les administrations municipales et scolaires que pour les citoyens.
Gaston Bernier, vice-président de la Société nationale des Québécoises et des Québécois de la capitale