Laissons-les à leur place

En réaction au texte «La nuit où tout a changé» du journaliste Ian Bussières, paru le 5 avril

Selon cet article, les canons éparpillés sur les plaines d’Abraham seront regroupés en un même endroit derrière le nouveau Manège militaire. Pourquoi? Quel dénuement ce serait pour les Plaines! Les éloigner des promeneurs du dimanche?

Le résultat serait la disparition de ces canons symboliques qui font partie depuis toujours (pour tous les Québécois) de notre paysage, de nos promenades, de nos souvenirs : ils nous impressionnent toujours, que nous ayons trois ou quatre-vingts ans. Et ils impressionnent aussi les touristes nombreux pour qui ces canons sont une attraction marquante.

Qu’ils restent faciles d’accès. Laissons-les à leur place, près des ormes et des enfants.

Jeannine Jacques, Québec