Le traversier Québec-Lévis.

La traverse de Lévis dérange

La grève de la traverse de Lévis dérange quelques citoyens de Québec qui travaillent à Lévis, alors M. Labeaume s'en mêle parce que si c'était seulement le monde de Lévis, il s'en foutrait complètement. Mais là, la grève prend une tournure différente [...] alors ça ne peut plus durer.
Pourtant, ce moyen de transport qui date du Moyen-Âge aurait dû être remplacé depuis Jean Garon et le maire Gilles Lamontagne par un pont ou tunnel via l'île d'Orléans. Ça ressemble à la confession; en ce sens que certains vont encore à la confesse, comme certains prennent encore le traversier. On comprend que parfois un traversier est nécessaire, mais si le traversier est disparu de Montréal ou de Trois-Rivières, il n'y a aucune raison pour maintenir un tel service de l'époque des Gaulois et Romains à Québec.
Réal Marceau, Saint-Henri de Lévis