La SQ travaille en vase clos

Hier, au Téléjournal, le chef de la SQ de Val-d'Or annonçait son projet pilote, qu'il a cogité pendant un an, pour tenter d'atténuer les tensions entre la police et la communauté autochtone: former un corps de police mixte, moitié policiers blancs et moitié policiers autochtones.
Le maire de Val-d'Or, M. Corbeil, et la directrice du Centre d'amitié autochtone, Mme Cloutier, ont tous deux réagi à cette annonce dans ce même reportage. L'idée du chef de la SQ n'est pas mauvaise, il faudra voir les résultats de ce projet à l'usage. 
Mais là où le bât blesse, c'est que le chef de police semble avoir travaillé en vase clos, sans consulter les principaux intervenants-clés de la municipalité, donnant là l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire pour régler un tel conflit.
Sophie Émond, Québec