La seule à dénoncer

Je lis avec tristesse la couverture accordée à Mme Guérette au sujet des groupes extrémistes. Elle est la seule, parmi les candidats(es) à la mairie, à dénoncer clairement et publiquement le racisme de ces groupes. Le maire Labeaume est absent du débat, et M. Gosselin ne fait que blâmer le maire.
Mme Guérette condamne, sans équivoque «toute forme de racisme, toute forme d'intolérance». M. Gosselin dit, par contre, «On commence peut-être à rentrer dans des discours qui vont peut-être faire place à l'intolérance. Il faut faire attention.» Peut-être...? 
Et il ajoute ce bijou : «Je trouve que le manque de leadership politique [...] peut amener à des débordements». Voyons, donc.
W. Stuart Edwards, Québec