Sur cette photo prise le 25 juin 1980, Justin Trudeau, alors âgé de 8 ans, est accompagné de la première ministre britannique Margaret Thatcher et de son père, le premier ministre canadien Pierre Elliott Trudeau, devant le 10 Downing Street, à Londres.

La réincarnation

Le parti libéral du Canada s'est réincarné en une masse majoritaire au travers le Canada avec le fils de Pierre-Eliot Trudeau, Justin.  Contrairement à son habitude, la grande région de Québec n'a pas participé à une grande vague rouge, mais s'est démarquée en faisant disparaître l'orange, doublant le nombre de députés conservateurs et élisant deux libéraux.
En déclenchant des élections en août et plongeant les Canadiens dans une des plus longues campagnes de l'histoire le parti conservateur a donné des munitions au parti de Justin Trudeau qui visiblement n'était pas prêt.  Monsieur Harper et ses députés se sont lancés avec arrogance dans cette campagne de 78 jours créant du mécontentement et de la colère de Canadiens jugeant qu'il est allé trop loin.
Rappelons-nous que le lieutenant conservateur du Québec Denis Lebel avait déclaré en juillet à Québec qu'il voulait une longue campagne électorale.  Il nous avait rappelé que la dernière campagne, en 2011, n'avait pas laissé suffisamment de temps aux troupes conservatrices pour dénoncer le programme NPD de Jack Layton.
C'est l'inverse qui s'est produit, car le chef libéral Justin Trudeau a pris de l'assurance au fil des jours lui donnant toute la place voulue.     
Jocelyn Boily, Québec