L'an dernier, la rue du Petit-Champlain a été déclarée plus belle rue piétonne au Canada. Plus de 14 500 Canadiens avaient voté pour l'un des 32 lieux en candidature. La rue du Petit-Champlain est le seul lauréat à avoir remporté le prix du jury et le prix du public.

La plus belle rue

La réalisation d'un documentaire sur la rénovation, depuis les années 1970, du quartier sous le cap, a inspiré la manchette «La petite histoire de la plus belle rue au Canada».
Il s'agit de la rue du Petit-Champlain. La manchette est justifiée : la rue est agréable et, en plus, son nom illustre le glissement du français en territoire québécois et canadien. L'auteure de l'article présente l'évolution des toponymes de la rue à partir du régime français : rue Jacques de Meulles, rue Champlain, petite rue Champlain et, enfin, rue du Petit-Champlain. Le passage de la Petite rue Champlain à Rue du Petit-Champlain s'explique par l'influence de l'appellation anglaise Little Champlain Street. Le toponyme actuel est un petit monstre. Jusqu'à maintenant, il n'a pas donné de descendants (rue du Petit-Frontenac, rue du Petit-Montcalm, etc.). Heureusement! Si jamais les autorités québécoises redonnent un toponyme de forme française à la petite rue, on pourra lui accorder le titre de «plus belle rue au Québec». Ce serait un couronnement.
Gaston Bernier
Québec