La petitesse de M. Coderre

Lors de l'annonce officielle du retrait de la vie politique de l'ancien premier ministre Stephen Harper, nous avons eu droit à un exemple parfait de mesquinerie et de petite politique de mauvais goût.
Bien sûr, M. Coderre, maire de Montréal, a droit à ses opinions, mais il a un devoir de réserve, et de répondre «Bonne chance, Steven, nous, on a fait ce qu'il fallait en se débarrassant des conservateurs» démontre le manque de classe et de vision de ce petit politicien avide de caméras et de belles phrases pour les clips télévisés. Monsieur Coderre, juste vous rappeler que les conservateurs avaient aussi débarrassé le pays d'un gouvernement corrompu et indigne dont vous étiez membre. Durant ses années au pouvoir M. Harper était le premier ministre de tous les Canadiens, vous devriez avoir honte de votre comportement en laissant votre partisanerie prendre le dessus sur vos fonctions, n'êtes-vous pas le maire de tous les Montréalais?
Louis Chabot, Québec