La minoune

Une sommité française de renommée internationale affirme que s'il n'est pas repeint de façon régulière, le pont de Québec finira par tomber.
Le ministre Duclos dit que le pont est sécuritaire jusqu'en 2053; il ajoute que la peinture n'est pas essentielle, et c'est là que je décroche.
Le pont de Québec, c'est comme une auto que l'on n'entretient pas. Inévitablement, ça deviendra une vieille minoune irrécupérable.
Pour ma part, je trouve inacceptable que des politiciens se soient débarrassés du pont de Québec dans un cadre de restrictions budgétaires à courte vue. J'en ai marre que des politiciens promettent en campagne électorale de régler le problème et renient leur parole le lendemain.
Comme dans la célèbre chanson de Félix Leclerc: «La veille des élections, il t'appelait son fiston, le lendemain comme de raison y avait oublié ton nom».
Je ne veux pas, à Québec, d'une répétition de l'histoire du pont Champlain.
Serge Parent, Québec