La médecine familiale en 2017

Les savants statisticiens et les adjoints du ministre Gaétan Barrette sont apparemment ignorants et/ou franchement déconnectés de la réalité des médecins de famille.

Ils calculent le temps de rendez-vous selon une clientèle soit «normale», soit vulnérable, et ils oublient d’ajouter les heures passées à revoir les rapports de laboratoire suite aux examens prescrits, les appels téléphoniques qui s’ensuivent, etc. 

Nous régressons vers la médecine des années 1975-80 où les patients avaient l’impression d’être des numéros, que les médecins ne «semblaient» intéressés que par la castonguette, et où les patients claironnaient que les médecins n’étaient pas humains. 

Dommage que le ministre ait si peu de respect pour les médecins. Il emploie la méthode coercitive (menace de la loi 20) et il les traite avec arrogance, comme des gamins. La méthode idéale pour démoraliser et démotiver le meilleur professionnel de la santé!

Céline Poulin, Québec