Le FM93 ainsi que son animateur du matin Sylvain Bouchard (photo) et l'ex-journaliste Carl Langelier étaient poursuivis pour une somme de 225 000 $ pour atteinte à la réputation et à la vie privée. La station de radio de Québec et Sandra Isabel, mère de Jade, se sont entendues à l'amiable.

La machine de guerre du FM93

Au FM93 de Québec, Sylvain Bouchard et Éric Duhaime, de retour de vacances, font une véritable campagne pour le Parti conservateur dans leur émission matinale et dans celle du midi. On a sans doute là une des clés de l'énigme du mystère Québec.
Dans ses deux premiers jours à la barre de son émission matinale, Sylvain Bouchard a fait des montées de lait contre les médias du Québec qui ne sont pas complaisants envers Stephen Harper. Le 11 août, à 7h05, il fait un long scénario théorique d'un média qui s'attaque hypocritement à Stephen Harper en détournant l'attention sur des détails secondaires et négatifs au lieu de rapporter le message quotidien du chef de parti.
Le 12 août, 8h15, Sylvain Bouchard crie au scandale et affirme que Radio-Canada a fait exactement ce qu'il décrivait la veille, qualifiant les nouvelles politiques du média comme un chef d'oeuvre de manipulation. Radio-Canada, dans son ouverture, a parlé du procès de Mike Duffy et du témoignage de Nigel Wright comme étant des dangers pour la campagne des Conservateurs. Le message du jour de Stephen Harper, ses promesses de lutte à la drogue, n'a pas été commenté dans le bulletin de nouvelles. Face au procès Duffy, on mentionne que Stephen Harper se défile dans le Grand Nord pour éviter les questions des journalistes.
Tout ceci, aux yeux de M. Bouchard n'est que de la manipulation pour noircir l'image du parti qu'il défend ouvertement avec zèle et avec passion, tout comme son collègue Éric Duhaime. Il rage contre les «grand médias biaisés et gauchistes » du Québec. Il conclut que Radio-Canada est en guerre contre Stephen Harper et en mission pour le renverser à cause des coupures à cet organisme.
Cela ressemble à la métaphore biblique de celui qui voyait une paille dans l'oeil du voisin mais qui ne voyait pas la poutre dans son propre oeil.
Jeannot Vachon
Québec