La liberté de l'Homme

Attentats à la mitraillette, au camion, à l'arme blanche, attentats-suicides, bombes à fragmentation, égorgements, etc. Mais pourquoi toute cette violence contre des innocents, enfants ou adultes?
Rescapé lui-même des camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale, le regretté Elie Wiesel disait qu'après la barbarie des camps de la mort, il ne pouvait plus croire en Dieu, car celui-ci n'avait pas empêché l'indicible.
Mais l'Homme est libre, libre de faire le bien comme le mal. Il peut aimer comme il peut violer et tuer. Il faut bien le reconnaître, l'Homme est binaire ou divisé en lui-même, l'histoire nous le révèle chaque jour depuis des siècles.
Pourquoi donc cette violence? Parce que l'Homme est tiré vers le bas comme vers le haut. La conquête de la liberté, de la liberté du bien est une longue et difficile construction. Puissance et pulsion d'amour et de haine se mêlent constamment. L'Homme est toujours à libérer.
Michel Lebel, Entrelacs