Jean Tremblay, maire de Saguenay

La guerre contre l'intelligence

On apprenait avec stupéfaction, il y a quelques jours, que l'ancien ministre de la Santé, Yves Bolduc, avait traité d'incompétent le nouveau ministre de la santé, Réjean Hébert, sous prétexte qu'il aurait été trop universitaire et qu'il prenait des notes lors des rencontres avec les acteurs du réseau de la santé, qui pis est, qu'il prenait des notes «comme un étudiant».
On apprenait avec stupéfaction, il y a quelques jours, que l'ancien ministre de la Santé, Yves Bolduc, avait traité d'incompétent le nouveau ministre de la santé, Réjean Hébert, sous prétexte qu'il aurait été trop universitaire et qu'il prenait des notes lors des rencontres avec les acteurs du réseau de la santé, qui pis est, qu'il prenait des notes «comme un étudiant».
Survenant quelque temps après l'intervention du maire Tremblay de Saguenay qui estimait, lui, que Gérard Bouchard avait étudié trop longtemps, cette déclaration montre où logent certains de ceux qui ont la prétention de nous diriger. Ils veulent nous entraîner avec eux vers l'obscurantisme.
On doit donc comprendre que les Bolduc et compagnie n'aiment pas les universités. On voit bien pourquoi ils n'avaient rien à faire de consulter le milieu universitaire pour décider de son avenir.
Ensuite, M. Bolduc se vante de ne pas prendre de notes, ça fait trop étudiant. À qui feriez-vous confiance, à celui qui ne prend pas de notes où à celui qui écoute studieusement?
Finalement, on entend dans son discours le mépris des étudiants, encore! «Prendre des notes comme un étudiant» serait une honte au lieu d'une gloire?
Non seulement sont-ils dans la caverne dont parlait Platon, mais ayant découvert qu'ils y étaient, ils veulent y rester.
Francis Lagacé, Montréal