«Quand s'arrêteront les coupures en éducation?», demande une lectrice.

La fin des compressions, c'est pour quand?

On coupe dans l'éducation depuis plusieurs années. Vu la dette globale du Québec, certaines décisions s'imposaient. Cependant, on ne pourra pas diminuer le budget des commissions scolaires sempiternellement. Le «faire plus avec moins», ce sont les élèves et les nouveaux chômeurs qui en payent le prix. Alors, l'austérité en éducation, on arrête ça quand? Comme les marges de manoeuvre seront consenties majoritairement à la réduction des impôts, idéologie du PLQ oblige, est-ce à dire que le système de l'éducation ne reverra jamais les sommes coupées?
Certains médias et citoyens passent leur temps à casser du sucre sur les différents systèmes publics. Force est de constater qu'un gouvernement vous écoute, à tort ou à raison. Si la situation perdure, c'est toute la société qui va scier la branche sur laquelle elle est assise, car on peut demander aux enseignants d'enseigner et aux administrateurs d'être rigoureux, mais pour ce qui est d'innover, d'aider adéquatement des élèves qui en ont besoin, de former le personnel, d'être concurrentiel avec les pays du G7, il faut davantage qu'un système d'éducation diminué. Ce gouvernement doit nous dire quand il cessera de pourfendre les budgets alloués à l'éducation; personne ne veut d'un système exsangue.
Jean-David Cyr
New Richmond