Les nouvelles bornes électroniques installées dans le Vieux-Québec

La face cachée de la ville de Québec

Je suis parmi ceux qui pensent que le maire Labeaume et son équipe ont contribué, par la réalisation de projets rassembleurs, à faire rayonner la ville de Québec et, par là, à renforcer le sentiment de fierté de ses citoyens.
Je suis parmi ceux qui pensent que le maire Labeaume et son équipe ont contribué, par la réalisation de projets rassembleurs, à faire rayonner la ville de Québec et, par là, à renforcer le sentiment de fierté de ses citoyens.
Cela dit, il y a aussi un autre côté à cette médaille, soit celle de la vie quotidienne dans les rues commerciales de la ville où les commerçants doivent déployer des trésors d'imagination pour offrir des produits spécifiques et un service personnalisé afin de se distinguer par rapport à la concurrence de plus en plus vive des magasins sans âme à grande surface. Ces derniers ne contribuent certainement pas à créer une image particulière de la ville pour attirer les touristes.
J'ai personnellement investi, il y a quelques années, une importante somme d'argent dans un commerce ayant pignon sur la rue Maguire et opéré par ma conjointe. Depuis ce temps, nous avons vécu des inconvénients normaux comme la réfection de la rue du côté nord, la fermeture temporaire de la côte de Sillery et, comme bien d'autres, la surprise d'une hausse vertigineuse de la taxe d'affaires et maintenant, pour couronner le tout, on nous annonce pour bientôt l'installation de parcomètres... Nous croyons que les commerces de la ville de Québec contribuent à façonner son identité et mériteraient d'être appuyés. Plusieurs commerçants m'ont fait part de leur inquiétude devant l'insensibilité de la Ville. Ce n'est certainement pas le cas, mais si on voulait appliquer un plan systématique visant à nuire à nos commerces, on ne s'y prendrait pas autrement.
Claude LaFerrière, actionnaire d'un commerce sur la rue Maguire